Vous souhaitez rester informé de toute l'actualité de votre commune, inscrivez vous à la Newsletter, en indiquant votre mail.


 

Patrimoine

>>> Un peu d'Histoire :

La commune de Ciez est un exemple type d'habitat dispensé, avec aux moins vingt lieux-dits. L'ancienne voie romaine qui relie Entrains-sur-Nohain à Cosne traverse le territoire communal, et des vestiges gallo-romains ont été mis au jour dans plusieurs hameaux.

Ainsi, près de Jussy, dans la première moitié du XIXe siècle, sont découverts des substructions antiques, avec un buste de bronze, des monnaies romaines de Néron à Décence, des fragments d'inscriptions, des marbres et des tuyaux de plomb.
Entre les hameaux du Plessis et Picarnon, un petit bâtiment gallo-romain est dégagé en 1880.
La paroisse de Ciez est érigée en 1080.
Au lieu-dit Boisjardin existaient une chartreuse et un château féodal, dont des ruines entourées de fosses étaient encore visibles à la fin du XIXe siècle.

En 1654, un couvent de brigittains est fondé au plessis par le père Joachim de Saint-Denis, avec le consentement de Pierre de Broc, évêque d'Auxerre.

 

>> L'église Saint-Martin :

C'est en l'an 1080 que la paroisse de Ciez fut érigée, sous le règne du roi Philippe 1er (1060 – 1108 (roi capétien)). Il y a donc plus de 900 ans que l'on compte là une agglomération de chrétiens. L'église fut construite au milieu des chaumières. Puis, par Guillaume de Toucy, Evêque d'Auxerre, elle fut donnée l'Abbaye de Saint Laurent.

Voici l'origine de ce prieuré-curé qui faisait partie du diocèse d'Auxerre, de l'archidiaconé et de l'archiprêtre de Puisaye et qui était à la collation de l'Abbé de Saint Laurent.
Ce prieuré-curé était de l'ordre de Saint Augustin et fut organisé en Prieuré de l'an 1578 ; c'est à cette date que nous retrouvons les premiers registres.

Le prieur habitait le presbytère actuel et un couvent d'homme était situé dans un ensemble de bâtiment placés longitudinalement au côté nord de l'église, dont on ne peut dire à quel ordre il appartenait ; mais peut-être était-ce des Recollets.
Une partie de ces anciens bâtiments, aujourd'hui refaits et divisés, appartiennent à notre ancien cafetier-boulanger.

Jusqu'en 1860, le cimetière entourait l'église et le mur venait jusqu'au milieu de la rue actuelle, entre l'église et l'ancienne boulangerie.
L'église de Ciez est de même époque que celle de Colmery, mais bien plus remarquable par ses proportions. Sa forme est la croix latine.
Elle a été construite en 2 étapes que l'on peut constater en regardant l'architecture et les sculptures des fenêtres XVe et XVIe siècles.

L'église comprend une nef de quatre travées flanquées de deux chapelles et un chevet à pans coupés, couverts de croisées d'ogives à moulures prismatiques qui viennent se reposer dans la nef sur leurs bases anguleuses et, dans les chapelles formées par le transept, elles se perdent insensiblement dans les colonnes.
L'Abside hexagonale est éclairée par des fenêtre gothiques à remplages flamboyant, malheureusement, elles se trouvent en partie cachées par un retable d'architecture grecque qui a bien son mérite, mais serait peut-être mieux ailleurs. Les vitraux du XVIe siècle, au milieu desquels pourrait se lire le nom de J. Tilouls.

Le premier prêtre dont on retrouve le nom sur les registres est Mr Marendier. Presque tous les ecclésiastiques qui remplirent le ministère à Ciez, signent comme prieurs et curés de Boisjardin.


>> Le Lavoir :

Le lavoir a été édifié en 1907 derrière l'actuelle place de l'église. Jusque vers le début des années 2000, celui-ci occupait encore toutes ses fonctions et servait aux anciens de la commune pour laver leur linge.

Aujourd'hui, un peu laissé à l'abandon, l'eau n'est plus irriguée convenablement, le laissant le plus clair du temps, totalement à sec.

Des travaux verrons surement le jour d'ici peu afin de redonner à ce lieu apprécié de tous, tout son charme d'antan.


>> Le Chêne à la Vierge :

Dans le hameau du Plessis, nous pouvons encore voir un très gros chêne, qui a une petite histoire, que tous les habitants de la commune connaissent.

Selon les dires des anciens, la Vierge serait venue s'asseoir au pied de ce chêne, ce qui lui valût le nom de "Chêne à la Vierge".

Une tradition remontant certainement à l'époque du couvent de Brigittins, mais perdue de nos jours, voulait que les femmes enceintes viennent prier et brûler un cierge devant ce chêne.
Ce rituel donnait le privilège, à ces futurs mères, d'avoir du lait pour leur permettre d'allaiter leur nourisson. Jusque dans les années 1930, des pèlerinages ont eu lieu à cet endroit.
Plusieurs fois, le chêne a été victime de débuts d'incendies causés par des cierges placés sur des branches.

Il faut noter que cet arbre a toujours été épargné par la hâche du bûcheron, et que la parcelle du terrain où il se trouve, n'a jamais été comprise dans les différents partages et ventes de terrains alentours.

 

>> La Fontaine Naudin :

Votre village
Ciez en quelques chiffres
Patrimoine
Les Quartiers
Les hameaux
Les 4 communes
Météo de Ciez © meteocity.com

Horaires d'ouverture
de la mairie :

du lundi au samedi
de 9h00 à 12h00

La commune de Ciez propose d'organiser une formation
"Premiers Secours"
Toute personne intéressée doit se faire connaître en mairie.
Le coût ainsi que l'éventuelle participation
communale sont à l'étude.


Cosne sur Loire


Entrains sur Nohain

Donzy

Bouhy

Office de Tourisme
du Donziais